* Cécile Carrère (Aix-Marseille Université) - MAP5-UMR 8145

Cécile Carrère (Aix-Marseille Université)

Carte non disponible

Prise en compte de la résistance à la chimiothérapie dans l’optimisation de traitements

jeudi 27 avril 2017, 13h30 - 14h30

Salle du conseil, espace Turing


Pour éviter l’apparition de cellules cancéreuses résistantes à une chimiothérapie, beaucoup de protocoles imposent de fortes doses de médicament : la dose maximale tolérée par le patient (MTD). Dans une série d’expériences in vitro menées par M.Carré au laboratoire du CRO2 à la Timone, Marseille, la présence de cellules résistantes dès le début du traitement fait échouer ce protocole, alors que l’utilisation de plus faibles doses permet de contrôler la taille de la tumeur. Afin d’expliquer et d’optimiser ce phénomène, G.Chapuisat a développé un modèle simple EDO reproduisant les résultats de ces expériences. L’analyse du plan de phase de ce système, et l’utilisation de la théorie du contrôle optimal, permettent alors de déterminer des protocoles de traitements efficaces pour réduire la tumeur à une taille minimale. Afin de prendre en compte l’organisation spatiale des cellules, nous avons ensuite étudié un modèle EDP de compétition-diffusion de deux espèces dans un milieu favorable. Enfin, en collaboration avec H.Zidani, nous développons des méthodes d’optimisation numérique pour contrôler la taille de la tumeur au cours du temps.