Hélène Leman (CMAP)

Modèles probabilistes en écologie

jeudi 28 novembre 2013, 14h00 - 15h00

Salle de réunion, espace Turing


De nombreux modèles stochastiques ont été développés afin d’étudier finement l’évolution phénotypique d’une population. Ici, on se concentrera plus particulièrement sur l’influence d’une structure spatiale sur l’évolution de ces populations. On présentera un modèle individus-centré qui suit donc l’évolution de chaque individu, lors des naissances, morts et déplacements spatiaux de ceux-ci.
La population sera ainsi décrite par des processus markoviens. On utilisera ensuite une renormalisation du processus pour comprendre le comportement moyen de la population. Nous essaierons alors de répondre à plusieurs problématiques: quels paramètres interviennent dans l’extinction des populations? ou dans l’apparition d’une nouvelle espèce?