* Raphaël Cerf (Orsay, ENS) - MAP5-UMR 8145

Raphaël Cerf (Orsay, ENS)

Population critique et seuil d’erreur pour l’émergence d’une quasi-espèce

vendredi 14 février 2014, 11h00 - 12h00

Salle de réunion, espace Turing


En 1971, Manfred Eigen proposa un modèle pour comprendre l’évolution
d’une population de macromolécules. Une découverte fondamentale d’Eigen est l’existence d’un seuil d’erreur pour le taux de mutation. Au dessus de ce seuil, la population devient totalement aléatoire. En dessous de ce seuil, une quasi-espèce
se forme autour de la macromolécule la plus adaptée. Cependant, le modèle d’Eigen est défini pour une population infinie. Nous montrerons comment les notions de seuil d’erreur et de quasi-espèce se formulent dans un modèle probabiliste classique de génétique pour une population finie.