* Stéphane Balac (IRMAR, Université de Rennes 1) - MAP5-UMR 8145

Stéphane Balac (IRMAR, Université de Rennes 1)

Une méthode ultra-rapide de résolution de l’équation de Bloch en IRM – Application aÌ€ la simulation numérique des artefacts radio-fréquence

vendredi 29 mai 2015, 11h00 - 12h00

Salle de réunion, espace Turing


Résumé :

L’imagerie par résonance magnétique (IRM) est une technique d’imagerie exploitant différents champs magnétiques pour visualiser l’aimantation macroscopique des milieux. Toute perturbation de ces champs va se traduire par une déformation de l’image appelée « artefact « . Suivant la position, la forme et la taille de cet artefact, l’analyse et l’exploitation de l’image peut se révéler difficile, voire impossible.

Nous nous sommes intéressé aux perturbations du champ radio-fréquence (RF) dues par exemple aÌ€ l’apparition de courants de Foucault dans des implants médicaux métalliques ou au niveau de l’appareillage utilisé en IRM interventionnelle. Pour comprendre et simuler numériquement l’effet de ces perturbations du champ RF sur l’image il convient de résoudre l’équation de Bloch en tenant compte de la forme perturbée du champ RF. Nous avons étudié et mis en oeuvre une méthode de résolution numérique de cette équation différentielle (EDO) qui permet de calculer directement sa solution au temps final T (arr »t de la séquence d’ « excitation  » du moment magnétique par le champ RF perturbé et début de l’enregistrement du signal RMN) sans qu’il soit nécessaire de discrétiser l’intervalle [0,T] (durée d’excitation du moment magnétique) comme ce serait le cas avec une méthode usuelle de résolution d’une EDO. Cela se traduit par un gain en temps de calcul notable pour la simulation numérique des artefacts radio-fréquence.