* Joël Sakarovitch (MAP5) - MAP5-UMR 8145

Joël Sakarovitch (MAP5)

Desargues : l’infini, un point c’est tout

vendredi 3 décembre 2010, 11h00 - 12h00

Salle de réunion, espace Turing


{{Résumé}}
Girard Desargues (1591 – 1661) publie en 1639 un petit fascicule de géométrie intitulé {Brouillon-proiet d’une atteinte aux événemens des rencontres du Cone avec un Plan}. Sorte d’OVNI dans le ciel de la géométrie euclidienne, mélange d’audaces conceptuelles et d’archaïsmes stylistiques, rédigé dans un langage faussement familier, ce texte étrange déroutera les mathématiciens du XVIIe siècle, en particulier par l’usage qu’il fait {« du point à l’infini de la droite « }. Eclipsée par la géométrie cartésienne, la géométrie arguésienne ne refera vraiment surface qu’au début du XIXe siècle et la redécouverte du précurseur de la géométrie projective est aussi instructive pour l’histoire des mathématiques que l’analyse de son oeuvre m »me.