* Anne-Cécile Dragon (CEBC et MAP5, Université Paris Descartes et CNRS) - MAP5-UMR 8145

Anne-Cécile Dragon (CEBC et MAP5, Université Paris Descartes et CNRS)

Modélisation des stratégies d’approvisionnement des éléphants de mer austraux. Influence de la variabilité de la production primaire et des conditions océanographiques physiques

vendredi 23 septembre 2011, 9h30 - 10h45

Salle de réunion, espace Turing


Dans la zone interfrontale de l’Océan Austral, de grandes structures agencent la distribution
spatio-temporelle des blooms phytoplanctoniques. Ces structures, à grande (fronts) et moyenne
(tourbillons) échelles, amènent à une agrégation des ressources des échelons trophiques
supérieurs dans les zones favorables.

L’approvisionnement des prédateurs parmi ces champs
repose sur une maximisation du gain énergétique net. Ainsi la concentration de la recherche
d’un prédateur dans une zone donnée est un comportement adaptatif souvent observé
s’expliquant par la fréquente agrégation locale des ressources.

À partir de données de
déplacements d’éléphants de mer, un prédateur supérieur de l’Océan Austral, nous cherchons à
identifier l’intensification du comportement de recherche, dans les dimensions horizontale et
verticale, et à déterminer l’importance des structures mesoéchelles dans ces zones. Différents
procédés statistiques ont été employés pour estimer l’effort et le succès de recherche le long des
trajets et des plongées des animaux. Les résultats d’analyses des trajets ont ensuite été
confrontés à des données environnementales in situ et satellitaires. De fortes corrélations entre
les zones de recherche intensive des animaux, le comportement de plongée adopté par les
animaux dans ces zones et certaines structures tourbillonnaires ont ainsi été mises en évidence.
La répartition spatio-temporelle de l’effort de recherche des éléphants de mer a ainsi permis une
meilleure compréhension de la dynamique de ces prédateurs soumis aux fortes contraintes de
leur environnement.