* Paul Bastide - MAP5-UMR 8145

Paul Bastide

Carte non disponible

Processus stochastiques avec sauts sur arbres : détection de changements adaptatifs.

jeudi 9 juin 2016, 13h30 - 14h30

Salle du conseil, espace Turing


En écologie comparative et évolutive, les traits quantitatifs d’un jeu d’espèces actuelles peuvent être vus comme le résultat d’un processus stochastique courant le long d’un arbre phylogénétique. Cette modélisation permet de prendre en compte les corrélations produites par une histoire évolutive partagée. Le processus stochastique est choisi afin de de capturer les mécanismes qui gouvernent l’évolution des traits dans le temps. On s’intéresse ici à la présence de sauts dans la valeur des paramètres de ce processus, qui peuvent mettre en évidence une réponse adaptative rapide à un changement d’environnement. A nombre de sauts donné, un estimateur du maximum de vraisemblance des paramètres et de la position des sauts sur l’arbre peut être obtenu grâce à un modèle à données incomplètes. Les sauts sur l’arbre induisent naturellement une classification des espèces actuelles en groupes cohérents avec la phylogénie et définis par une histoire évolutive commune. Au vu des données, seule cette classification est identifiable, ce qui pose problème pour la localisation exacte des sauts sur l’arbre, plusieurs allocations différentes pouvant produire la même distribution jointe pour les traits observés aux feuilles. On se propose alors de dénombrer, d’une part, les allocations non-identifiables équivalentes, et, d’autre part, les solutions distinctes identifiables. Cette dernière quantité nous sert alors à calibrer une pénalité de sélection de modèle, pour laquelle on est capable de montrer une inégalité de type oracle dans le cas univarié.